Tai Chi Chuan ou Taiji Quan

Coup de talon

 


Le Tai Chi Chuan  ou Taiji Quan est un art martial chinois (Wushu) appartenant au groupe des styles internes. Le taiji quan « Tai Chi Chuan » peut-être perçu comme une sorte de « gymnastique » et pourtant il s'agit bel et bien d'un art martial dans le sens ou les mouvements sont hérités de la tradition martiale (esquives, parades, frappes, saisies, etc.),

Ces mouvements étaient travaillés par les guerriers pour développer diverses qualités primordiales dans le combat telles que l'équilibre, le calme, la concentration.


Un enchaînement de 108 mouvements, répartis en trois parties associée pour la première à la Terre, la deuxième à l’Homme, et la troisième au Ciel, sert de base aux différents niveaux de pratiques énergétiques qui seront intégrés au fil des ans.
Seront ensuite abordés d’autres enchaînements avec des armes ou un travail avec partenaire essentiellement basé sur des poussées (tuishou)
Le Tai Chi Chuan en tant qu'art martial insiste sur le développement d'une force souple et dynamique appelée « jing », par opposition à la force physique pure. Les muscles ne servent qu'à faire circuler l'énergie du corps.


D'origine chinoise, le Tai Chi Chuan s'est constitué à partir des 4 grands courants suivants:

• la médecine énergétique (principalement l'acupuncture et les chi kong)
• les arts martiaux
• la méditation taoïste
• la philosophie taoïste
Son origine historique n'est pas connue avec précision du fait du caractère oral de sa transmission (aux environs du X°siècle)


*Cependant, une histoire met en scène le combat d’un serpent et d’un oiseau .

Le Tai Chi Chuan (Taiji Quan) fut élaboré par ZHANG SANFENG.

Il connaissait les Cinq Textes Classiques et pratiquait les arts taoïstes.
Il était moine dans les monts Wudang (Wudang-shan),
il aimait discuter de ces textes et philosopher avec la population locale.

Un jour qu’il récitait les Cinq Textes Classiques, un oiseau se posa dans sa cour.
ZHANG SANFENG l’observa depuis sa fenêtre :
l’oiseau scrutait un serpent lové sur le sol et le serpent regardait l’oiseau.
Soudain, un combat s’engagea entre eux.
L’oiseau attaquait en déployant ses ailes, le serpent agitait la tête,
et ondulait pour échapper à l’oiseau qui retournait au sommet d’un arbre.
A nouveau, l’oiseau attaquait mais le serpent se contorsionnait
et s’écartait encore par un mouvement en spirale.
Le combat durait…
Quand ZHANG SANFENG sortit dans la cour, le serpent et l’oiseau avaient disparu.

De l’observation de ce combat, ZHANG SANFENG eut l’idée du Tai Chi Chuan .

Le Serpent et l'Oiseau
Logon